Les puces



 

Les puces mesurent 3mm mais font des sauts de 30 cm de haut. C'est un peu comme si nous pouvions sauter 15 m de haut. C'est à dire arriver au 4e étage d'un immeuble. Sans élan. Il paraît que lorsque vous placez des puces dans un bocal avec un couvercle de 10 cm de haut, vous bridez les puces à vie. Elles vont faire des sauts pour essayer de sortir du bocal. Mais comme elles se cognent au couvercle, elles se mettent à faire des sauts d'une hauteur plus petite pour ne plus toucher le couvercle. 

 

Par la suite, même lorsque vous aurez enlevé le couvercle, elles continueront à faire des sauts de la même hauteur. Des sauts trop limités. Elles ne pourront plus sortir du bocal même s'il n'y a plus de couvercle. C'est un peu triste pour les puces, non ? Et si nous avions le même comportement ... ça serait très triste non ? Remarquez, c'est peut-être pour ça que nous avons inventé toutes ces méthodes de thérapies, de développement personnel, etc. Parce que nous sommes comme les puces. Nous nous limitons même quand les limites du passées n'existent plus. 

 

La différence ?

 

Nous savons que ce n'est pas inévitable. Quelques fois, nous voyons que le couvercle n'existe plus. Nous comprenons que nos limites sont à l'intérieur de nous. Nous nous mettons dans une démarche de libération psychologique et spirituelle. Les autres fois ? Nous disons : « Je suis comme ça parce que ... » et nous replongeons dans un passé qui n'existe plus. Nous décrivons un couvercle imaginaire qui n'est plus là. Et nous restons dans le bocal qui est réel et bien là.