Le petit crocodile




Un œuf de crocodile se fend. Lentement et surement, un gentil petit sort de sa coquille. Il fait à peine une trentaine de cm de long. Il est seul. Ses parents ne sont plus là. Les autres œufs ont été détruits. C'est un bébé antilope, né il y ajuste quelques heures, qui a fait ça. On ne sait pas exactement pourquoi. L'antilope est trois fois plus grande que le crocodile. Elle se marche, court et à bien à l'aise sur ses quatre pattes. En voyant le bébé crocodile, l'antilope décuple sa colère et le roue de coups. Le bébé crocodile est bien blessé mais réussit toute de même à atteindre la rivière. Il est sauvé.

 

Il quitte sa prairie. Bien heureux de ne plus voir l'antilope ... ni aucune autre antilope d'ailleurs. Il arrive sur le pays des gnous. Un groupe de crocodiles s'est installé là depuis longtemps. Il les rejoint et grandit parmi eux. Il apprend à chasser les gnous. Plus aucun contact avec les antilopes durant des années. Cependant, une sécheresse arriva et les crocodiles durent migrer vers sa prairie natale.

 

En arrivant dans son pays natal, le crocodile se mit à trembler. Il se rappelle qu'ici il y avait des antilopes. Des animaux trois fois plus grands que lui. Avec une force immense. Le malmenant et le traumatisant à vie. Il a encore les cicatrices de ces blessures. Il chercha à tout prix à éviter les antilopes.

 

Malgré tout, il rencontra une antilope. Une petite bestiole frêle et faisant un dixième de son poids! Il avait grandi, beaucoup grandi. Mais ne s'était pas rendu compte que le temps l'avait renforcé. Il ne ferait qu'une seule bouchée d'une antilope.  Il n'avait plus à avoir peur des antilopes. Il pouvait les affronter. Il pouvait les manger... et les digérer facilement.

 

Peut-être que notre cœur est comme ce crocodile. Certaines blessures de l'enfance l'ont trop marqué. Il n'était pas capable d'affronter la douleur à l'époque et garde l'impression d'être démuni et vulnérable face à ces douleurs. Mais maintenant ... il pourrait ... s'il osait... il a changé ...il a grandi ... et est devenu plus fort. Maintenant, c'est le moment de manger en se confrontant aux anciennes blessures. Maintenant, c'est le temps de digérer ... tout digérer ... pour pouvoir vivre pleinement comme il est.